Travailler deux heures par jour

Travailler deux heures par jour. Adret, Ed. du Seuil, 1977. 188 pages

Résumé

Remuer des paperasses toute la journée. Un travail complètement crétin. Physiquement, on est épuisé. Nerveusement, on est bouffé » … « 48 heures par semaine en 3 x 8, tu es tellement crevé que l’autre, tu arrives à l’oublier. La vie sexuelle, ça devient de la masturbation »… « Si au lieu de produire pour le profit, on produisait pour les besoins des gens »… Il y a quelque chose qui ne tourne pas rond »…

Travailler seulement deux heures par jour pour satisfaire les besoins indispensables de la vie collective et disposer du reste du temps en travail libre, en loisirs, en créativité, etc. Un rêve? Peut-être. En tout cas, une utopie féconde qui permet à chacun de prendre du recul, de s’interroger sur le sens pro-fond de son travail.