La révolution des métiers verts

La révolution des métiers verts. Adret, Ed. Autrement, 2011. 151 pages

Résumé

Matthieu conçoit des maisons économes en énergie, Olivier sélectionne des arbres capables de résister à la sécheresse, David enseigne le changement climatique à l’école primaire… Ils sont artisans, agriculteurs, urbanistes, ingénieurs, économiste, formateurs, spécialistes du marché du carbone, de l’eau, de l’isolation thermique, des déchets, ou des bilans carbone, etc.

Ils exercent un métier vert. Comme tous les professionnels interrogés par Adret au cours de son tour de France des métiers du climat, ils sont convaincus de la réalité et de la gravité de la crise climatique. Pour autant, ils ne sont pas résignés et, devant l’urgence, ils ont transformé leur profession. Aujourd’hui, ils sont passionnés par ce qu’ils font – comme le dit l’un d’entre eux : « Exercer un métier qui a un sens, ça vaut tout l’or du monde » – et ils témoignent.

Adret défend – avec d’autres – l’idée d’une croissance verte qui ne serait pas subordonnée à la satisfaction d’intérêts financiers à court terme, mais qui, motivée par l’urgence climatique, aurait en particulier l’avantage de créer un grand nombre d’emplois, et de contribuer à la construction d’un monde plus solidaire.